Soirée Théâtre – Mardi 4 Juin – 20h30

affiche réveil de la belle.jpg

Mardi 4 Juin, soirée théâtre 20h30, venez nombreux 🙂
Ouverture à 18h30 – Spectacle à 20h30
Miam et Glou sur place
Entrée à prix libre
Adhésion obligatoire
Faite tourné
Présentation
LE RÉVEIL DE LA BELLE 

 

                                                                        par Giulia Ronchi
                                                           petite forme théâtrale interactive
                                                 pour une actrice-lectrice et un tout-public actif 
 
                             autour du conte original de Charles Perrault, La belle aux bois dormant, 
                                                     dans Histoires ou contes du passé, 1697

                ce spectacle a été imaginé à l’occasion du Musée Insolite, projet collectif proposé par Audrey Enjabert Laboratoire de Curiosité au Musée de l’Aventure Industrielle à Apt, printemps 2016 puis une 2ème ébauche a été présenté dans les réserves du Musée d’Archéologie d’Apt pour la Nuit des Musées 2017

La création a eu lieu janvier 2018 création Hors-Lits Reillanne , 5 représentations dans un salon.

il a été joué depuis chez les particuliers et dans des petits lieux 
à l’Isle sur la Sorgue, Viens, Lauris, Apt, Rustrel, Sauveterre, Cucuron, Gargas,  Bonnieux,  Puysanières,  Châteauneuf-de-Gadagne, Goult, Pernes les Fontaines, festival de rue Font’Arts,  Lagnes, Bonnieux (Maison du Livre et de la Culture) St Saturnin-les-Apt, Médiathèque Le Kiosque), Ville sur Auzon, St Martin de Castillon, Pelissane (Madiathèque Bottéro)
 

 

                                                                 Plus d’info sur le spectacle sur giuliaronchi.org
                                                                   et quelques retours de spectateurs ci-après.

Hors-Lits Reillanne (04) /Janvier 2018

Une clowne et comédienne revisite le conte de la « Belle au Bois Dormant ».
Le conte de fée et récit universel, se trouve ici éprouvé, dépoussiéré et pimenté d’humour, d’absurde, d’anachronisme, d’inter-actions avec le public, de délicatesse, de merveilleux…
Giulia Ronchi entre, forte d’entraînements intensifs de sommeil en guise de répétitions, dans la peau d’une Belle qui s’éveille, comme pour s’assurer de la contemporanéité de ce conte tous publics.
L’auditoire d’ailleurs, est appelé à participer activement: elle sait choisir et harponner habilement des «  comédiens d’occasion » parmi le public, et les mener à d’ensorcelantes et féeriques improvisations !
De lectures en digressions burlesques, l’actrice divague naturellement du personnage à l’actrice pour bien réveiller la Belle et … nos inconscients !
Charmant.
Philippe P.

C’est une Belle intemporelle, à la fois ancrée dans la profondeur de l’histoire des contes mais en même temps résolument vivante dans le monde actuel.

Un personnage qui nous parle et nous touche en tant qu’être humain et permet, tout compte fait, aux contes de fées de perdurer.

L’interaction avec le public permet de faire de chaque représentation une rencontre unique , mais incite également chacun d’entre nous à devenir un personnage de conte , et à traverser le temps et l’espace pour vivre avec la comédienne une aventure peu ordinaire. 

Lucie M.


Le réveil de la Belle permet de re-découvrir le conte de La belle au bois dormant et de s’en amuser. En faisant participer le public au dépoussiérage de cet indémodable, Giulia Ronchi livre une expérience interactive réjouissante, pour petits et grands.
Florence L.

Il était une fois, une histoire vieille comme le monde, une histoire qui pourtant se raconte encore. Une magie du livre ouvert entre nos mains, qui par la voix, sort de son sommeil, échappe à son silence, redevient un conte et se réinvente. Alors nous voilà partis, sur les chemins de mots tracés par Charles Perrault pour tenter de répondre à cette question de la Belle au réveil : « Et si moi je suis la princesse. Vous, vous êtes qui? »
Audrey E

C’est le plaisir de retrouver un état d’enfance, jouer au château enchanté sous la nappe posée sur une table: … et alors le prince serait…

Et puis le réinventer, le réécrire, le triturer, le mettre à sa sauce.
Ça emmène des figures archétypales dans les coins du quotidien, sans en avoir l’air, mais en riant !
Valérie N. 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s